Le mot du Président

lundi 6 avril 2020
par  Gael KANEKO
popularité : 42%

Edito du Spelunca n°157

Mars 2020
L’actualité de ce mois est/a été monopolisée par le covid-19 et les “demi” élections municipales. L’occasion pour moi de rappeler à ceux qui ont le virus de la FFS que s’ils en ont la vocation, le temps et l’envie, ils peuvent présenter leur candidature pour représenter leur idée de la FFS, leur terroir, leurs commissions… La FFS est une grande famille. Elle évolue. De nouveaux venus remplacent régulièrement celles et ceux achevant leur mandat. Le savoir, l’esprit s’y transmet, se transforme.
Le temps file vite. Cette dernière olympiade a été riche en changement et en beaux événements. En voici un extrait à la Prévert, extrait en partie du rapport moral à paraître…

Modification de la gouvernance, nouvelle approche du plan de développement, création d’une nouvelle licence, réactivation de la commission jeunes et de ses actions, création des rencontres scolaires nationales, inauguration de la première structure artificielle fabriquée spécifiquement pour la pratique de nos sports sur corde ouverte au public, signature de nouvelles conventions comme avec la Fédération des conservatoires d’espaces naturels et le ministère de la Culture, prise de poste au bureau d’Institut de recherche, de formation et d’expertise sur les milieux souterrains (IFREEMIS) et au CA de la Fédération des parcs naturels régionaux de France, membre de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), mise en justice de pollueurs de nos milieux de pratique, proposition aux autorités pour la réouverture de certains sites voire rachat, rénovation des cursus de formation et de ses supports (comme le nouveau Manuel technique canyon et la mise en place d’une formation nationale continue diplômante). Le congrès UIS 2021 a été remporté et son comité de pilotage mis en route. Les liens avec les CSR, CDS et clubs, les professionnels, nos partenaires et la communication interne et externe ont été renforcés, même s’il reste encore beaucoup à faire.
Pour l’anecdote, chacun des membres du bureau a vu sa propre famille s’agrandir : enfant, petit enfant suivant la génération. Ça n’a pas été de tout repos mais ça valait le coup ! Preuve qu’on peut conjuguer vie de famille et engagement bénévole.

J’espère l’olympiade suivante encore plus dynamique. Et pour ce qui concerne votre cadre familial, nous avons des licences jeunes :)
Si la dynamique de la FFS est rythmée par son environnement institutionnel (ministère des Sports, nouvelle Agence du sport et ses campagnes de financements…) son avenir est surtout assuré et animé par chacun de nous, de nos partenaires, par nos idées, par nos disciplines…

N’hésitez pas à nous contacter si vous vous posez des questions en vue de, peut-être, postuler. Le temps d’ici là est court. Venez postuler à la FFS avant toute chose pour donner de vous à la FFS, aux fédérés, à la dynamique de nos disciplines, à la préservation de nos milieux de pratique et à leur accès. Nous, élus, sommes secondaires. Ce n’est pas nous que nous défendons, mais la fédération et l’ensemble des fédérés. C’est à la fois la position la plus saine mais aussi, parfois, la plus difficile, pour sûr. Il faut accepter de se dépasser, d’être ouvert, d’apprendre mais c’est une très belle expérience que je recommande.

Enfin, je suis heureux que ce numéro de Spelunca “new look” puisse exceptionnellement accompagner chacun d’entre vous, abonné ou non, spéléologues et canyonistes aguerris ou en devenir pendant ce confinement historique. Il vous est offert par la FFS en espérant que cela vous permette, abonnés, de patienter avant de recevoir votre numéro papier ou, non abonnés, vous donne envie de vous abonner, de vous fédérer si ce n’est pas déjà le cas.

Gaël Kaneko
Président de la Fédération française de spéléologie


Navigation

Articles de la rubrique

  • Le mot du Président