Le mot du Trésorier fédéral

mercredi 14 août 2019
par  José PREVOT
popularité : 49%

Edito du Spelunca n°155

Ce qui nous rassemble…
…nous rend meilleurs.

Même si je suis convaincu des liens qui nous unissent, sans lesquels ce magazine, cette fédération ne seraient pas, nous sommes chaque jour plus sûr que ces liens seront redoutables pour le développement social, culturel, économique et pourquoi pas vers une plus grande ouverture de notre fédération sans jamais renoncer à nos valeurs humaines fondamentales...

Plus que jamais, se ressent de part et d’autre, cette envie d’entreprendre ensemble et ce magazine, cette fédération ne doivent pas y être pour rien.

Beaucoup, n’est pas assez ! Mais assez pour agacer.

- beaucoup, oui beaucoup trop d’incidents, d’accidents depuis ce début d’année aussi bien en spéléologie, en canyon, qu’en plongée ; aussi bien en France, qu’à l’étranger, touchant l’ensemble de notre communauté, parfois même, nos membres..
Les motifs de tous ces incidents, de tous ces accidents sont divers et variés, Cela nous ramène abruptement vers les fondamentaux de nos écoles de Spéléologie, de Canyon et de Plongée, vers les enseignements qu’elles dispensent. Ne les négligez pas.
Nous avons tous des responsabilités. Il n’est que trop dommageable que de devoir vivre avec les conséquences de tels accidents.

- beaucoup, n’est pas assez ! C’est la réforme du sport par l’état, et en ce qui concernent les CSR, CDS et les clubs le passage du Centre National de Développement du Sport (CNDS) par la création de l’Agence National du Sport (ANS).
Dès début septembre, s’ouvre un grand chantier sur le comment, le pourquoi et la réalisation de cette réforme radicale que nous allons avoir. Un groupe de travail s’est mis en place et se penchera sur la question, mené conjointement par Marie-Hélène Rey notre DTN et moi-même, pour la FFS ainsi que les volontaires des CSR, CDS et Clubs.

Cela va permettre à la FFS de gérer directement les fonds publics avec une obligation de réussite, car 2020 est une année charnière pour tous les élus de nos structures et leurs modes de financement. Cela a déjà commencé en 2018 avec l’appel à projet du Fond de Développement de la Vie Associative (FDVA) qui a remplacé ce que l’on appelait « l’enveloppe parlementaire ». Tous nos clubs, CDS, CSR peuvent déposer un dossier ; si vous ne savez pas comment faire, rapprochez-vous de votre Comité Départemental Olympique et Sportif (CDOS-CRIB), cet organisme est là pour faciliter vos démarches et vous expliquer comment procéder.

2019, autre année charnière que nous vivons en direct où les appels à projets prolifèrent aussi bien de l’état (ANS, FDVA) que des collectivités territoriales (conseil régional,……). Est-ce le devenir ? Si c’est le cas pour pouvoir répondre à ces dossiers, là encore il faudra se réformer de l’intérieur et se regrouper ; que les clubs s’unissent autour de leurs CDS et CSR.

- beaucoup, n’est pas assez, mais……
- assez de prosélytisme en ce monde de lois,
- assez de laxisme au sein nos structures,
- assez de penser qu’hier était mieux qu’aujourd’hui …
pour agacer.

À une époque, où certains cherchent à diviser pour essayer de régner, force est de constater au quotidien que nombres d’entre nous crées des ponts entre toutes les composantes de la fédération.

La critique objective est l’art de faire progresser.

José Prévôt, trésorier fédéral


Navigation

Articles de la rubrique

  • Le mot du Trésorier fédéral