Le mot du Trésorier fédéral

samedi 29 janvier 2022
par  FFS
popularité : 34%

Editorial du Spelunca 168

Des chiffres, des lettres et des images

Nos activités s’appréhendent de plusieurs manières. Quantitativement, on peut suivre l’évolution du nombre de fédérés, les kilomètres de premières réalisées chaque année, le nombre de participants à un congrès international… D’un point de vue qualitatif, l’analyse des comptes rendus d’activités des commissions, groupes de travail, l’examen des rapports d’expédition internationales ou nationales, la consultation des documents numériques permettent d’illustrer la richesse de nos activités.
Il n’y a aucune antinomie entre ces deux approches. Toutes deux sont utiles et complémentaires afin de promouvoir et développer nos activités.
Beaucoup d’indicateurs sont au vert.
Après deux ans de perturbations liées au Covid-19, le nombre de fédérés est revenu à son niveau de 2019. Au 31 août 2022, on comptait 7 041 licenciés et, tout au long de l’année, depuis le début de la campagne d’adhésion 2022 (1er septembre 2022), entre 400 et 500 membres supplémentaires chaque mois par rapport à 2021. Souhaitons que cette dynamique se poursuive en 2023 ! N’attendez pas votre première sortie, où l’assemblée générale de votre club pour renouveler votre cotisation. Une nouvelle carte fédérale pérenne vous attend.
Contrairement à d’autres fédérations, nous avons été moins impactés par la baisse des effectifs, et si nous parvenons à retrouver les scores de nos meilleures années (entre 7 500 et 8 000), nous serons moins dépendants de nos financeurs institutionnels. L’analyse des chiffres montre que, dans les régions karstiques notamment, il y a un potentiel de progression.
Cependant, la plupart des régions ont retrouvé leur nombre de licenciés de 2019. Le nombre de licences jeunes (+10 %) et JNSC (+154 %) a beaucoup augmenté en 2022… et les jeunes explorateurs ont réalisé près de 800 m de premières cet été dans le gouffre Berger ! Leurs aînés férus d’explorations lointaines ne sont pas en reste, comme en témoignent par exemple les découvertes majeures effectuées par l’expédition Laos «  Cobra Cave  », et toutes les autres.
Malgré quelques problèmes d’organisation, le congrès de l’Union internationale de spéléologie organisé pour la deuxième fois en France depuis quelque 70 ans, est un succès. Il a réuni plus de 1 500 participants, et la qualité des conférences scientifiques a été unanimement reconnue. Plusieurs spéléologues français ont été récompensés lors de ce congrès (acteurs, photographes et cinéastes).
La reconnaissance du travail de la fédération par le ministère des Sports s’est entre autres cette année matérialisée par la délégation accordée à la FFS pour la spéléologie et le canyonisme. Cette nouvelle délégation constitue certes une responsabilité supplémentaire, mais aussi une opportunité de développement.
Élus, spéléologues et canyonistes, nous partageons tous la même passion et le même objectif. Nous devons parvenir à dépasser nos vieux démons, nos querelles d’ego, améliorer notre management et notre organisation, être tous plus à l’écoute les uns des autres.

Bonne rentrée !

Jean-Louis Thomaré


Navigation

Articles de la rubrique

  • Le mot du Trésorier fédéral