Le mot du Président

mercredi 5 septembre 2018
par  Gael KANEKO
popularité : 48%

Editorial du Spelunca 150

Comme dit Rouletabille, «  il faut raisonner par le bon bout de la raison. Car quand vous raisonnez, il y a deux bouts : le bon et le mauvais. Le bon, c’est le seul auquel vous puissiez vous accrocher sans que rien ne le casse, puisqu’il est bon  ». Faire évoluer les positions, écouter, entendre, changer de choix et tendre vers le bon «  bout  » : c’est comme cela que notre Fédération avance. Si le bout casse, c’est que le choix n’était pas le bon, il est donc toujours possible de le revoir.
Ainsi, lors de notre dernière assemblée générale qui s’est déroulée à Méaudre, il y a eu une grande place laissée aux échanges, aux accords et désaccords, aux débats, aux explications afin de permettre aux grands électeurs de conforter ou non un avis, en souhaitant que le bon bout de la raison les ait guidés : quoi qu’il en soit, ils ont pris part aux votes en émettant un avis aux différents points à l’ordre du jour. Nous rappelons que pour la première fois depuis de très longues années, le vote du budget 2018 a dû être réalisé sans savoir si la subvention rattachée à la convention d’objectif avec notre ministère de tutelle sera à la hauteur de notre demande. La réponse tant attendue des services de l’État devrait nous parvenir pendant l’été.
Nous remercions une nouvelle fois le CSR Auvergne Rhône-Alpes pour l’organisation du rassemblement annuel 2018 qui a permis en parallèle de nombreuses réunions des commissions, des présidents de régions, du conseil d’administration et de l’assemblée générale, d’inaugurer, de nommer et faire découvrir la «  tour spéléo José Mulot  ».
À cette occasion, une trentaine de fédérés a ainsi pu tester en conditions sur la tour, du matériel. L’organisation de ces tests a été assurée par le groupe Féminixité et en partenariat avec des fabricants venus spécialement pour rencontrer des pratiquants et des pratiquantes.
Une interrogation demeure quant à certains sujets aux enjeux limités, qui touchent plus l’individu que le collectif, et qui peuvent prendre une grande ampleur et de fait, accaparer beaucoup d’énergie et de temps. En parallèle, sur des enjeux stratégiques, structurants ou de développement pour notre Fédération, la mobilisation n’est pas toujours aussi forte et fédératrice…
Est-ce là, un juste reflet de notre société ?
Les valeurs communes de solidarité, d’entraide, de convivialité, de partage, soit le fondement même du bénévolat, sont trop souvent mises en avant et vécues par chacun de nous pour confirmer que c’est cela qui fait vivre notre petite fédération par la taille, mais grande par tout l’investissement et les compétences multiples que chaque CSR, CDS, club et fédéré met au service du collectif.
La première édition des Rencontres nationales de spéléologie scolaire en est une belle image. Elle s’est déroulée du 9 au 12 mai 2018 à Sainte-Énimie (Lozère) et a rassemblé près de 80 participants, élèves et enseignants des établissements scolaires labellisés par notre Fédération, venant de tout le territoire national. La FFS via ses CSR, CDS, a pu échanger avec l’Éducation nationale, Jeunesse et Sport, l’Union nationale du sport scolaire au sujet des projets pédagogiques innovants créés à partir de la spéléologie par une dizaine d’établissements scolaires particulièrement investis dans le déploiement de la spéléologie à l’école.
Pendant et au-delà de la période estivale, de nombreux événements sont à retenir : les nombreux camps d’exploration de juillet et d’août qui participent à la découverte de nouveaux réseaux, le Rassemblement caussenard, rendez-vous incontournable de septembre ou encore Spélimage pour en prendre plein les yeux en novembre. À chaque fois, ces temps forts, ces rassemblements font que notre Fédération est ce lieu d’échange, à l’image du forum romain : lieu de mixité sociale, de rencontres et de débats.
Les Romains nous ont d’ailleurs laissé de nombreux vestiges pour lesquels nous sommes ponctuellement sollicités pour en faire les relevés dès lors qu’il s’agit d’ouvrages souterrains : l’article sur un ancien collecteur gallo-romain dans ce numéro de Spelunca en témoigne. Sans plus attendre, il est temps de vous plonger dans ce nouveau numéro où d’autres articles et actualités fédérales sont à découvrir.

Vincent BIOT, président adjoint
Delphine CHAPON, secrétaire générale adjointe


Navigation

Articles de la rubrique

  • Le mot du Président