Définition des canyons d’initiation

dimanche 12 avril 2015
par  FFS
popularité : 24%

Définition des canyons d’initiation Définition

Par « canyon d’initiation » il faut comprendre : tout ou partie de canyon dont on a vérifié qu’il présente, le jour de la sortie, les caractéristiques suivantes :

Un engagement limité
Le groupe doit pouvoir sortir en cas d’imprévu grâce à des échappatoires aisés, bien répartis et en nombre suffisant (des zones refuges confortables peuvent exceptionnellement palier l’absence ponctuelle d’échappatoire entre deux verticales telles que définies par la suite).
L’alimentation ou la conformation du canyon interdit aux variations de débit d’être dangereuses ; lors de ces variations, le groupe peut continuer à progresser en sécurité sur le bord ou sur le même équipement sans aucun aménagement supplémentaire.

Des verticales à faible débit

  • Ne dépassant pas trente mètres,
  • Devant s’équiper d’un seul tronçon (sans relais intermédiaire) ou en deux tronçons indépendants séparés par un large palier confortable et sûr,
  • Avec nécessité de voir toute la hauteur de chaque descente pour le cadre.

Caractère aquatique
Un débit faible adapté à la configuration du canyon et ne provoquant pas de mouvements d’eau dangereux, non clairement identifiables et aisément contournables (siphon, drossage, rappel).
Les passages à nager ne doivent pas excéder 20 mètres sauf s’ils peuvent être évités.
Un « canyon d’initiation » ne peut pas comporter en fin de parcours de traversée inévitable de cours d’eau si le débit de celui-ci est soit imprévisible (délestage, barrage…) soit trop important pour permettre une traversée « à gué ». Dans le cas contraire, une attention toute particulière sera apportée à la préparation de la sortie pour s’assurer de l’absence de risque de variation de débit.

Durée
Une durée globale de parcours (accès, descente, retour) procurant une large marge de manœuvre avec une progression en canyon n’excédant pas 4 heures.